Programmation ciné-club 2020-2021-2022

Comme tous les ans, les adhérents de l’association AURA avaient la possibilité de choisir les films qu’ils verront en 2020. 
Voici les titres qui ont été retenus :

Le silence des autres de Almudena Carracedo, Robert Bahar
1977. Deux ans après la mort de Franco, dans l'urgence de la transition démocratique, l'Espagne vote la loi d'amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais interdit également le jugement des crimes franquistes. Les exactions commises sous la dictature et jusque dans les années 1980 (disparitions, exécutions sommaires, vols de bébés, torture) sont alors passées sous silence.Mais depuis quelques années, des citoyens espagnols, rescapés du franquisme, saisissent la justice à 10000 kilomètres des crimes commis, en Argentine, pour rompre ce "pacte de l'oubli" et faire condamner les coupables.


Maguy Marin, l’urgence d’agir de David Mambouche
Elle est de ces artistes qui creusent des sillons durables et profonds, qui bouleversent les existences. Depuis plus de trente-cinq ans, Maguy Marin s'est imposée comme une chorégraphe majeure et incontournable de la scène mondiale. Fille d'immigrés espagnols, son oeuvre est un coup de poing joyeux et rageur dans le visage de la barbarie. Son parcours et ses prises de positions politiques engagent à l'audace, au courage, au combat. En 1981, son spectacle phare, "May B", bouleverse tout ce qu'on croyait de la danse. Une déflagration dont l'écho n'a pas fini de résonner. Le parcours de la chorégraphe Maguy Marin, un vaste mouvement des corps et des coeurs, une aventure de notre époque, immortalisée et transmise à son tour par l'image de cinéma

Gaudi, le dernier bâtisseur de Aubin Hellot, Lizette Lemoine
Antoni Gaudi (1852-1926), par l'originalité et la puissance de son oeuvre domine non seulement la création architecturale espagnole contemporaine mais aussi celle de son temps. Ce documentaire aborde toutes les facettes d'un des génies les plus incontestés de l'art mystique. Le film retrace son histoire personnelle et artistique grâce aux plus grands spécialistes de son oeuvre, et nous fait découvrir les lieux qui ont marqué son parcours : Reus, sa ville natale ; l'abbaye de Montserrat, haut-lieu sacré de la Catalogne ; Barcelone, son terrain de jeu favori... Symbole absolu de sa puissance mystique, la Sagrada Familia, à laquelle il consacre jusqu'à son dernier souffle, est certainement son plus pur chef-d'oeuvre



Le chant de la forêt de Renée Nader Messora, João Salaviza
Ce soir, dans la forêt qui encercle ce village au nord du Brésil, le calme règne. Ihjãc, un jeune indigène de la tribu Krahô marche dans l'obscurité, il entend le chant de son père disparu qui l'appelle. Il est temps pour lui d'organiser la fête funéraire qui doit libérer son esprit et mettre fin au deuil. Habité par le pouvoir de communiquer avec les morts, Ihjãc refuse son devenir chaman. Tentant d'échapper à son destin, il s'enfuit vers la ville et se confronte alors à une autre réalité : celle d'un indigène dans le Brésil d'aujourd'hui.




Roxane de Mélanie Auffret
Toujours accompagné de sa fidèle poule Roxane, Raymond, petit producteur d'oeufs bio en centre Bretagne a un secret bien gardé pour rendre ses poules heureuses : leur déclamer les tirades de Cyrano de Bergerac. Mais face à la pression et aux prix imbattables des grands concurrents industriels, sa petite exploitation est menacée. Il va avoir une idée aussi folle qu'incroyable pour tenter de sauver sa ferme, sa famille et son couple : faire le buzz sur Internet.




Une affaire de famille de Hirokazu Kore-Eda
Au retour d'une nouvelle expédition de vol à l'étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D'abord réticente à l'idée d'abriter l'enfant pour la nuit, la femme d'Osamu accepte de s'occuper d'elle lorsqu'elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux - jusqu'à ce qu'un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets.



Sibel de Guillaume Giovanetti, Çagla Zencirci
Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa soeur dans un village isolé des montagnes de la mer noire en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région. Rejetée par les autres habitants, elle traque sans relâche un loup qui rôderait dans la forêt voisine, objet de fantasmes et de craintes des femmes du village. C'est là que sa route croise un fugitif. Blessé, menaçant et vulnérable, il pose, pour la première fois, un regard neuf sur elle.



Orfeu Negro de Marcel Camus
La plongée d'un mythe grec en plein Carnaval de Rio par le réalisateur le plus brésilien de France, et l'acte de naissance de la Bossa Nova par Tom Jobin, Luiz Bonfa et Vinicius de Moraes ! 








Un coup de maître de Gastón Duprat
Arturo est le propriétaire d'une galerie d'art à Buenos Aires. Un homme charmant, sophistiqué mais, sans scrupules. Il représente Renzo, un peintre loufoque et torturé qui traverse une petite baisse de régime. Leur relation est faite d'amour et de haine. Un jour, Renzo est victime d'un accident et perd la mémoire. Profitant de cette situation, Arturo élabore un plan osé pour les faire revenir sur le devant de la scène artistique.



Cold War de Pawel Pawlikowski
Pendant la guerre froide, entre la Pologne stalinienne et le Paris bohème des années 1950, un musicien épris de liberté et une jeune chanteuse passionnée vivent un amour impossible dans une époque impossible






Douleur et gloire de Pedro Almodóvar
Une série de retrouvailles après plusieurs décennies, certaines en chair et en os, d'autres par le souvenir, dans la vie d'un réalisateur en souffrance. Premières amours, les suivantes, la mère, la mort, des acteurs avec qui il a travaillé, les années 60, les années 80 et le présent. L'impossibilité de séparer création et vie privée. Et le vide, l'insondable vide face à l'incapacité de continuer à tourner.




La rivière sans retour d’Otto Preminger
1875 : Matt Calder et son fils vivent une paisible vie de fermiers près de la meurtrière "rivière sans retour". Jusqu'au jour où ils sauvent de la noyade Kay, chanteuse de "saloon", et son mari Harry. Ce dernier, pressé de rejoindre la ville, assomme Matt, lui volant son cheval, son arme. Et les laisse tous les trois à la merci d'indiens hostiles. Une seule solution pour survivre : traverser la rivière sans retour...




Viendra le feu d’Olivier Laxe
2019 : Amador Coro a été condamné pour avoir provoqué un incendie. Lorsqu’il sort de prison, personne ne l’attend. Il retourne dans son village niché dans les montagnes de la Galice où vivent sa mère, Benedicta, et leurs trois vaches. Leurs vies s’écoulent, au rythme apaisé de la nature. Jusqu’au jour où un feu vient à dévaster la région.




Le sens de la Fête d’Eric Toledano et Olivier Nakache
Max, traiteur depuis trente ans, a organisé des centaines de fêtes. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle. De la brigade de serveurs à l'orchestre, toute son équipe est réunie pour que la fête soit réussie, mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.


Voyage à travers le cinéma français 
de Bertrand Tavernier
Ce travail de citoyen et d'espion, d'explorateur et de peintre, de chroniqueur et d'aventurier qu'ont si bien décrit tant d'auteurs, de Casanova à Gilles Perrault, n'est-ce pas une belle définition du métier de cinéaste que l'on a envie d'appliquer à Renoir, à Becker, au Vigo de l'Atalante, à Duvivier, aussi bien qu'à Truffaut ou à Demy. À Max Ophuls et aussi à Bresson. Et à des metteurs en scène moins connus, Grangier, Gréville ou encore Sacha, qui, au détour d'une scène ou d'un film, illuminent une émotion, débusquent des vérités surprenantes. J'ai voulu que ce film soit un acte de gratitude envers tous ceux, cinéastes, scénaristes, acteurs et musiciens qui ont surgi dans ma vie. BERTRAND TAVERNIER


Coffret Fernando E. Solanas :
 Le Sud + Tangos, l'exil de Gardel
de Fernando Solanas
Ce coffret contient 2 films : - Le sud : En 1983, à la fin de la dictature argentine, un couple se retrouve… - Tangos, l'exil de Gardel : Des exilés argentins installés à Paris mettent en place un ballet de Tango rendant hommage au danseur Carlos Gardel. L'histoire de ces déracinés remonte alors à la surface


Le grain et l’ivraie
Viaje a los pueblos fumigados
de Fernando SOLANAS
Fernando Solanas voyage caméra aux poings à travers sept provinces argentines à la rencontre des populations locales, d’agriculteurs et  de chercheurs qui nous racontent les conséquences sociales et environnementales du modèle agricole argentin : agriculture transgénique et utilisation intensive des agrotoxiques (glyphosate, épandages, fumigations) ont provoqué l’exode rural, la déforestation, la destruction des sols mais aussi la multiplication des cas de cancers et de malformations à la naissance. Le récit de Fernando Solanas évoque aussi l'alternative d’une agriculture écologique et démontre qu’il est possible de produire de manière saine et rentable des aliments pour tous, sans pesticides, pour reconquérir et préserver nos milieux naturels.
Accueilindex.htmlindex.htmlshapeimage_2_link_0
Anglaisestival.htmlestival.htmlshapeimage_3_link_0
Agendaagenda.htmlagenda.htmlshapeimage_4_link_0
 Vidéothèquevideotheque.htmlvideotheque.htmlshapeimage_5_link_0
Nos
partenairesliens.htmlliens.htmlliens.htmlshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1


AURA


Centre Culturel

d’Ancizan


10 rue de l’Arbizon,
65440 ANCIZAN

qui.html

Page mise à jour le 22 août 2021

 Ciné-clubshapeimage_8_link_0